Iran, Projet Koh-I-Noor
     
Iran, Projet Koh-I-Noor
Projet réalisé en partenariat avec Burton

Publications : Respyr (France) - 7Sky (Suisse) - Mpora (Royaume-Uni) - Burton Girls (Etats-Unis) - Teton Gravity Research (Etats-Unis)

'Koh-I-Noor' signifie 'montagne de lumière' en Persan.

Vanessa, photographe et journaliste française. Estelle, ancienne compétitrice de snowboard et ingénieur suisse. Ilina, alpiniste, artiste et activiste environnementale macédonienne. Oksana, snowboardeuse professionnelle et guide russe.
Nous avons décidé, en tant que groupe féminin multiculturel uni par notre profonde amitié et la même passion pour la glisse et la découverte de nouvelles cultures, de nous lancer dans une aventure commune et de partir en mars 2015 pour deux semaines dans les montagnes du nord de l'Iran.
Nous avons exploré les zones de Dizin, Tochal, Shemshak dans le massif de l'Alborz et avons été abasourdies par le potentiel de glisse dans ces montagnes et par le sens de l'hospitalité, la curiosité et l'ouverture d'esprit des Iraniens que nous avons rencontré lors de ce périple incroyable.
La situation des femmes en Iran est hautement symbolique. L'idée n'était pas d'avoir un discours politique mais de ramener une histoire réellement originale et touchante combinant portraits, expériences de femmes iraniennes dont personne ne parle sous cet angle. Le projet se veut un lien entre des femmes issues de quatre pays différents et des rideuses iraniennes, parmi lesquelles Mona Seraji, une des pionnières du snowboard féminin en Iran.
Qu'est-ce-que cela signifie d'être une femme iranienne passionnée de glisse, de montagnes et de grands espaces dans l'Iran d'aujourd'hui?
Top